Commission des thèses et fiche de thèse

dernière modification de cette page : 15/10/2020 - consultable par : tout public

La fiche de thèse

Nous avons choisi de créer une fiche de thèse détaillée (justification, objectifs hypothèses, question, méthode, bibliographie) dans l'idée de vous aider à organiser votre recherche. L'idée est qu'elle serve à la fois de guide pour vous au moment où vous construisez votre projet et qu'elle nous permette de vous orienter au mieux si besoin est lors de la commission des thèses. Notamment dans la partie méthode, nous avons inséré de multiples propositions qui ont pour but de vous aider à élaborer la meilleure méthode. Si vous avez une méthode éprouvée qui ne rentre pas dans ces catégories, décrivez-la.

La rédaction structurée puis la soumission de votre fiche de thèse se fait exclusivement en ligne, directement sur le site du DMG. 

Pour beaucoup d'entre vous, la thèse d’exercice est votre premier projet de recherche. La conception de ce projet est une étape capitale. Il est ainsi normal qu'elle prenne du temps et c'est pour cela que nous vous encourageons à y réfléchir dès le début de votre DES. C'est le design de l'étude qui va dicter la qualité finale de votre recherche.

Points importants

  • Veuillez, avant de remplir cette fiche, vous assurer que vous avez lu les informations relatives à la thèse présentes sur le site (Onglet Recherche -> La Thèse)
  • Afin de vous donner des conseils et un avis aussi ajusté que possible sur votre projet, veuillez être aussi concis et précis que possible dans vos réponses
  • Votre fiche de thèse (version acceptée) ainsi que la réponse de la commission des thèses sont à inclure dans le document final de votre thèse, en annexe.

Vous devez soumettre votre fiche de thèse en ligne.

La commission des thèses

Pour vous aider à structurer votre projet de recherche, le DMG a mis en place une commission d'enseignants, comprenant des enseignants chercheurs en médecine générale du DMG, chargée d'examiner tous les projets de thèse. Cette commission rend un avis argumenté sur la qualité scientifique du projet et juge si le  travail projeté est suffisamment en rapport avec les soins primaires pour être considéré comme le travail de  recherche validant le DES de médecine générale. Le but de cette commission est aussi de s'assurer que le projet que vous envisagez est réalisable. 

Votre fiche de thèse une fois terminée sera automatiquement attribuée à une date de commission des thèses. Cette date correspond à la prochaine commission des thèses ayant des places  disponibles. Vous serez informé ensuite, par mail, de votre heure de passage pour présenter votre travail pendant une trentaine de minutes (présentation du projet et réponses aux questions) devant le binôme d’enseignants du DMG.

L'avis favorable de la commission des thèses est impératif avant d’entreprendre tout projet de recherche. Trois  avis peuvent être rendus par la commission : 

● Projet accepté, en tant que travail de recherche en médecine générale entrant dans la validation du DES 

● Projet ajourné en raison d’objectifs déraisonnables ou mal formulés, ou d’une méthode irréaliste ou     inadaptée pour répondre à la question de recherche. L’interne devra retravailler son projet et présenter une nouvelle fiche de thèse en commission des thèses. 

● Projet refusé, si le projet n’est pas en rapport avec la discipline de médecine générale ou si ses qualités scientifiques sont jugées trop faibles pour constituer un projet de recherche validant le DES.


Une remarque importante sur le choix de sujet

Plus de 60% d'entre vous réalisent leur étude sur les médecins ou sur les internes. Vous choisissez souvent d'évaluer les connaissances des médecins généralistes sur un sujet qui vous tient à coeur. Lors de la conception de votre projet, n'oubliez pas que la médecine générale est une discipline extrêmement vaste qui englobe tellement de domaines qu'il est impossible d'être expert en tout. Le fait d'évaluer les médecins généralistes de manière globale sur leurs connaissances sur une pathologie particulière ne va pas nécessairement être un bon reflet de la manière dont va être pris en charge un patient souffrant de cette pathologie. Et c'est cette prise en charge qui est importante, et non la connaissance en elle-même. La raison est double :

  1. Chaque médecin généraliste a des centres d'intérêt et des orientations particulières. Ses patients vont le choisir en fonction, s'orientant eux-mêmes vers des médecins qui ont des sensibilités complémentaires à leurs besoins. Une évaluation globale des médecins généralistes ne prend pas ceci en considération.
  2. Quand un médecin généraliste voit un patient, il va chercher ce qui est inhabituel. Son esprit critique permet de juger si il faut chercher plus loin, que ce soit en faisant la recherche soi-même ou en adressant à un collègue. Il s'agit là d'une compétence du médecin généraliste. Il faut distinguer "compétences" de  "connaissances" : les compétences permettent au médecin de s'adapter et d'affiner ses connaissances selon le patient et selon l'évolution de la médecine et de la société. Il s'agit de cet esprit critique, de ces compétences à maintenir à jour et à s'adapter à chaque patient. C'est d'ailleurs cette culture que nous souhaitons inculquer à nos internes à travers les GEP, les traces d'apprentissage, le projet de recherche qu'est la thèse.

Ainsi, les conclusions générales du type "les généralistes n'ont pas assez de connaissances sur..." ou "il faut mieux former les médecins généralistes sur..." ne prennent pas en compte la complexité de notre métier.