Foire aux questions du tutorat

dernière modification de cette page : 21/01/2021 - consultable par : tout public

Quelles sont les possibilités de formation des tuteurs·trices? 

  • Les tuteurs et tutrices peuvent participer à 2 réunions par semestre organisées par leur référent tuteur, sous forme de groupe d’échange de pratique (GEP) pédagogique. Ces groupes sont un moment de partage autour des moyens permettant d’accompagner au mieux son·sa tutoré·e. Ils peuvent aussi être l'occasion de se mettre à jour sur les évolution du DES, et d’identifier des solutions pour pour faire face aux éventuelles difficultés que vous pourriez avoir avec votre tutoré·e.

Quelles sont les traces obligatoires semestrielles de mon·ma tutoré·e ?

  • Votre tutoré·e doit produire au minimum chaque semestre
    • un récit de situation complexe authentique (RSCA)
    • un journal de bord contenant au moins 10 vignettes cliniques rencontrées en stage
    • 2 vignettes cliniques en lien avec les GEP fixes. Il est à noter que l’interne doit préparer 4 vignettes par semestre pour les GEP fixes, mais que seulement 2 doivent être travaillées dans le portfolio. Les 2 vignettes restantes peuvent être retravaillées dans le journal de bord, en fonction de leur pertinence. 
  • Il est libre de produire d’autres traces qui, bien qu’optionnelles, peuvent être le reflet ds acquisitions en compétence au cours du DES : rapport de séminaire, notes de congrès (CMGF, CNGE, …), notes de cours, bibliographies réalisées en stages ou de son propre chef, test de lecture de la revue Prescrire, présentation lors des GEP spécifiques liés aux stages ambulatoires, compte rendu de lecture... 

Quel enseignant est chargé de valider quel type de trace? Quelles sont les traces dont je dois m'occuper en tant que tuteur·trice ?

  • Les tuteurs·trices échangent avec l’interne et l’aident à élaborer un RSCA par semestre. A la fin du semestre, le·la tuteur·trice valide le RSCA dans le portfolio électronique. Les autres traces produites par l’interne peuvent éventuellement être l’objet de discussion entre l’interne et le·la tuteur·trice mais ne font pas l’objet d’une évaluation. 
  • Les vignettes cliniques produites lors des GEP fixes sont évaluées par l’enseignant·e du GEP. Deux vignettes sont travaillées par semestre : une vignette est travaillée lors du GEP et validée par l’enseignant·e GEP, une vignette est travaillée en autonomie et ne requiert pas de validation. 
  • Les journaux de bords, comportant les 10 vignettes cliniques par semestre, sont évalués par les maîtres de stages ambulatoires ou hospitaliers.

Quels sont les différents types de cours dont disposent les internes actuellement ?

  • Plusieurs cours sont disponibles pour les internes actuellement : 


    • GEP (groupes d’échange de pratique) fixe : 2 cours par semestre dans un groupe fixé pour l’ensemble de son DES. L’objectif est d’apporter en séance un récit suite à une situation vécue en stage pour dégager des problématiques pertinentes enrichies de la réflexion du groupe. Ces problématiques sont ensuite travaillées par l’interne puis présentées à la séance suivante. 
    • Cours d’aide à la thèse (ateliers quantitatifs, qualitatifs…)
  • Pendant les stages ambulatoires: 


    • GEP avec un groupe plus restreint d’internes tous en stage ambulatoire. L’objectif est d’initier un véritable groupe de pairs. 
    • FRT (formation à la relation thérapeutique) qui se rapproche de l’inspiration Balint. 
    • FRC (formation à la relation communication) qui apporte des compétences dans la communication et l’entretien motivationnel. 
    • Ateliers lecture (lecture critique d’article en lien avec la médecine générale)
  • Pendant les stages femme/enfant : 
    • séances de simulation en gynécologie et pédiatrie. 


Quelle est la nouvelle maquette du DES de Médecine Générale ?

  • Elle est disponible dans le guide de l’interne 2020-2021  

A quelle fréquence dois-je rencontrer mon·ma tutoré·e ?

  • Les rencontres se font au minimum 3 à 4 fois par an. Les rencontres peuvent se faire en présentiel mais aussi en visioconférence ou via des contacts téléphoniques. Il est bien évidemment conseillé de privilégier les rencontres en présentiel, qui peuvent se dérouler sur votre lieu de soins ou à la faculté.

Que dois-je faire si mon·ma tutoré·e n'envoie pas sa trace en temps et en heure?

  • Un retard dans le dépôt des traces peut être le reflet de difficultés vécues par l’interne : difficultés à se libérer de son stage (2 demi-journées par semaine doivent pouvoir être consacrées aux enseignements et au travail personnel), difficultés à l’identification des situations cliniques et à leur rédaction, difficultés personnelles… Il ne faut pas hésiter à se renseigner auprès de lui sur ce point et à utiliser les ressources disponibles si l’interne s’avère en souffrance. Il est important malgré cela de leur rappeler les temporalités de rendu de leurs traces, tout en adaptant les dead-lines exceptionnellement si vous le jugez nécessaire. La validation du semestre ne peut se faire que si l’ensemble des traces a été déposé. 

Comment faire face à un étudiant en souffrance ?

  • Face à un étudiant en souffrance, il est possible de solliciter votre référent tuteur pour en discuter avec lui et trouver des solutions pour l’aider. Les ressources disponibles sont présentées sur le site dans la section Le DES - en cas de difficultés 

J’ai une question qui n'apparaît pas dans cette FAQ, qui puis-je contacter ?